Ce qu’il faut savoir sur cette huile essentielle

Les huiles essentielles peuvent être considérées comme le cœur d’une plante. Liquide concentré en substances végétales obtenu par extraction ou distillation de molécules de la plante d’origine. Chaque huile extraite possède donc des propriétés différentes. Typiquement, les huiles essentielles sont utilisées en aromathérapie, par voie buccale, respiratoire ou cutanée : on parle de médecine douce. Très employées dans le traitement de certaines pathologies, elles ne sont pas forcément recommandées aux enfants en bas âge. Explications.

Mets de l’huile !

Extraites d’arbres, d’écorces, de feuilles, de graines, de racines, de fleurs, de fruits ou encore de plantes odorantes, les huiles essentielles sont sources naturelles de bien-être pour l’être humain. La cosmétique l’a bien compris et utilise depuis plusieurs années ces substances aux propriétés bienfaisantes. Vertus tonifiantes, anti-inflammatoires, anti-âge sont les plus mises en avant dans le traitement par huiles essentielles. Près de quatre cent essences différentes existent mais pas plus d’une quarantaine est utilisée en aromathérapie. Concernant leurs bienfaits, on peut en citer quelques-uns : le thym renforce la brillance des cheveux, la lavande et la carotte sont bénéfiques pour l’hydratation de la peau, etc. Possédant également des qualités antibactériennes et antiseptiques, les huiles essentielles. Problèmes de peau, infection, insomnie, rhume des foins, autant de pathologies que ces dernières peuvent soigner voire guérir.

Dangers naturels

Comme le dit le proverbe, il ne faut pas abuser des bonnes choses. C’est pourquoi les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution et à bon escient. Naturelles, mais pas sans dangers puisque chaque année, ce sont plusieurs cas d’intoxication qui se manifestent. La plupart du temps fournies sans notice explicative, les huiles essentielles sont à manier avec prudence. D’allergies en irritations, les cas d’intolérance à certaines substances sont réels et ne sauraient être pris à la légère. Pharmacien, médecin, herboriste, naturopathe, tous les conseils sont bons à prendre et l’automédication par huiles essentielles n’est pas vraiment conseillée. Les dangers des huiles essentielles sont inhérents à ces dernières (présence de composants neurotoxiques par exemple) : toute essence de plante n’est pas forcément bonne pour la santé et, surtout, il faut l’utiliser avec modération : elle doit la plupart être diluée et un nombre de gouttes maximum est à respecter. À mentionner aussi les contre-indications concernant les enfants de moins de douze ans. Attention donc aux « soins maison » et aux tendances à jouer les biochimistes… !